Jouir

[M] : Tu vas réitérer l’exercice d’hier. Assise par terre les jambes tendues, légèrement écartées, le dos bien droit contre un mur. La chatte bien calée sur le vibro, pour ne pas tricher. « Et je ne veux pas te voir bouger. Si tu décolles les genoux, tu auras le droit à cinquante coups d’une baguette bien plus longue et épaisse que celle dont tu disposes. Et si tu ne tiens pas cinq minutes sans jouir, la punition sera inédite de sévérité. » 


Les consignes de M. sont données. Mon petit butin de Salope n’est jamais loin du matelas. Des godes, des plugs, des vibros. Je ne lui dirai pas que j’en abuse entre deux entrevues. Que mon attente est faite de caresses sous mes draps dégueulassés de nos souvenirs, des promesses pour quand viendront les retrouvailles. Je me vautre dedans.  Et tant pis si ça pue le sexe. Quand j’ai les yeux fermés, son absence n’existe pas. Mon coussin devient son torse, ses hanches. Les miennes ondulent dessus. L’énorme gode qu’il m’a offert, entre mes cuisses, passe tout seul. Je suis comme ça avec lui : trempée. Je veux jouir. Les vibrations du wand me ramènent à cette urgence. J’ai envie de sexe. Son sexe. Celui qui me fait devenir pute rien qu’en le devinant sous son futal.  

Vous savez je l’aime, votre bite ? Bien sûr que vous le savez, Monsieur.

Je pourrais la mettre en fond d’écran. Juste pour me rappeler combien c’est bon quand je la sens. J’ai l’oeil sur le chrono, mes cuisses tremblent. Mes lèvres laissent s’échapper des gémissements, ma chatte dégouline. 

Quatre minutes, je ne tiens plus.

Mais promis, Monsieur : je ne jouis pas, je vous appelle.
  

… C’est que je dois la vouloir, cette punition. 

Commentaires

  1. Belle écriture pour belle punition

    RépondreSupprimer
  2. Magnifique texte, magnifique "exercice" et magnifique photo Ellow !

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ce partage Ellow. Je repars avec de nouvelles idées dans ma besace :) Bon WE.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, si on peut alimenter vos perversions... I am glad !

      Supprimer
    2. J'aime bien vos réponses, elles sont souvent inattendues ^^ Monsieur ne démérite pas non plus :) Mais promis, si je réplique cette expérience, je penserai à vous.

      Supprimer
  4. Je crois que rien, jamais rien, ne remplacera le contact humain.

    RépondreSupprimer
  5. Ah oui. Très fort !!

    RépondreSupprimer
  6. «Je pourrais la mettre en fond d’écran. Juste pour me rappeler combien c’est bon quand je la sens. » Je voudrais te piquer la réplique tellement je l'aime ;) xxx

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Laissez votre marque...

Articles les plus consultés